La réhabilitation cognitive, ou remédiation cognitive, est un outil thérapeutique qui vise à diminuer ou à compenser l'impact des déficits cognitifs, agissant en faveur du rétablissement. 

Les déficits neurocognitifs sont fréquemment associés aux pathologies psychiatriques et neurologiques de l'enfant et de l'adulte mais ils peuvent également faire suite aux traumatismes crâniens. Ils peuvent toucher 3 différents champs de la cognition: la neurocognition, la métacognition ou la cognition sociale. Les déficits neurocognitifs se manifestent par des troubles de l’attention, de la mémoire, des fonctions visuospatiales et des fonctions exécutives (altérant la structuration du comportement et du langage). Les troubles de la métacognition et de la cognition sociale, qui affectent respectivement la compréhension de ses propres intentions, désirs et émotions et ceux d'autrui, sont associés aux psychoses et en particulier à la schizophrénie.

La schizophrénie représente l'une des principales indications de la remédiation cognitive. En effet 85% des personnes présentant une schizophrénie présentent un déficit neurocognitif et la quasi totalité présente un déficit de la cognition sociale. La remédiation n'est pas utilisée seule, mais en complément des psychothérapies et des médicaments qui restent indispensables. L'utilisation de la remédiation cognitive chez des sujets souffrant de schizophrénie a fait l’objet de nombreuses études contrôlées et plusieurs méta-analyses attestent de son efficacité dans le domaine cognitif. Par ailleurs, la remédiation cognitive est bénéfique en termes de compétences sociales et de réinsertion. L’utilisation de cet outil est donc recommandé et devrait à l'avenir faire de plus en plus partie des programmes de soins d'une personne souffrant de schizophrénie atteinte d'un déficit cognitif.

D'autres pathologies peuvent bénéficier de la remédiation cognitive (séquelles de lésions cérébrales, démences séniles de type Alzheimer, psychoses infantiles, hyperactivité de l'enfant, addictions, pathologies cytogénétiques, etc.), mais la validation des programmes dans ces indications reste parfois à effectuer.

 

Et à Lyon ?

Il est possible de s’inscrire au Diplôme Universitaire de Remédiation Cognitive, sous la direction du Pr Franck. Pour plus d’informations sur les modalités d’inscription vous pouvez consulter la page dédiée à ce DU:

http://offre-de-formations.univ-lyon1.fr/parcours-879/remediation-cognitive.html#

 

Pour plus d'information sur la remédiation cognitive vous pouvez également consulter ce site: 

http://www.remediation-cognitive.org/