Amis littéraires, compagnons des mots, amoureux du tragique, c'est avec un plaisir certain que la CLIP vous annonce le retour d'un cycle Psychiatrie et Littérature.
L'envie de saisir un personnage dans ce qu'il a de plus complexe. La fascination pour les liens que les humains tissent entre eux. La volonté de nommer les choses, les sentiments et les êtres pour mieux les appréhender.
Toutes ces raisons et bien d'autres encore nous semblaient justifier le rapprochement entre les deux disciplines et la reprise d'un cycle.

Le prinicipe est simple. Nous vous proposons un livre que vous lirez. Quelques semaines plus tard, un intervenant nous présente l'auteur et l'oeuvre avant d'animer un débat autour du livre en question.

L'événement est gratuitouvert à tous et dure environ 1h30.

3 séances sont déjà prévues :
- La première le Mardi 28 février à 19h avec le Dr MILLER sur Suicide d'Edouard LEVE
- La seconde le Mardi 25 avril avec le Dr LEAUNE sur La Métamorphose de KAFKA
- La troisième le Mercredi 31 mai avec le Dr VENET sur Van Gogh, suicidé de la société d'ARTAUD. 

Tenez vous informés des actualités de ces événements sur notre page facebook.

 

 




La première soirée sera donc autour du livre Suicide d'Edouard LevéAntoine MILLER, psychiatre à Saint-Jean de Dieu, ayant fait sa thèse sur les motifs mélancoliques dans l’œuvre de Levé animera la discussion après une présentation du livre et de l'auteur.

« Des regrets ? Tu en eus pour la tristesse de ceux qui te pleureraient, pour l’amour qu’ils t’avaient porté, et que tu leur avais rendu. Tu en eus pour la solitude dans laquelle tu laissais ta femme, et pour le vide qu’éprouveraient tes proches. Mais ces regrets, tu ne les ressentais que par anticipation. Ils disparaîtraient avec toi-même : tes survivants seraient les seuls à porter la douleur de ta mort. Cet égoïsme de ton suicide te déplaisait. Mais dans la balance, l’accalmie de ta mort l’emporta sur l’agitation douloureuse de ta vie. »

Édouard Levé, écrivain, photographe, artiste, est mort le 15 octobre 2007, à quarante-deux ans. Il évoque dans ce livre le suicide d’un ami cher, voici plus de vingt ans tout en interrogeant l'acte qu'il allait lui-même commettre


Nous vous attendons donc le 28 février, prêt à débattre du livre qui vous aura accompagné pendant plusieurs semaines.